AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 9:06


© slaygal TUMBLR.

wilhelmina deirdre, sedgwick martin.
❝ l’argent ne fait définitivement pas le bonheur ❞.

SARAH MICHELLE GELLAR – LES PASSAGERS – AMERICAINE & BRESILIENNE

Wilhelmina a pour habitude de se faire appeler Willy depuis sa plus tendre enfance même si cela fait penser à un garçon. Comme disait sans cesse sa mère, « Wilhelmina, c’est trop long pour t’engueuler ! ». Son second prénom, Deirdre était celui de sa mère qui est décédée alors que Willy avait douze ans. Aujourd’hui âgée de trente ans, Willy est veuve. Son nom de famille de naissance était Martin alors que son nom d’épouse était Sedgwick. Malgré la mort de son mari ou plutôt l’assassinat, elle a souhaité garder son nom en son honneur. C’est sa façon de le garder avec elle malgré son absence physique. La jolie blonde a vu le jour dans la ville de New York le 17 Février 1982, fille d’un sénateur et d’une femme effacée, préférant laisser son mari sous le feu des projecteurs. C’est à l’âge de vingt-quatre ans qu’elle part vivre à Rio de Janeiro, fraîchement diplômée de Yale. Bien que titulaire de diplômes de droit, elle est devenue décoratrice d’intérieur.

SINCERE – ATTACHANTE – FRAGILE – TALENTUEUSE – MODERNE – MERE POULE – DOUCE – NATURELLE – SIMPLE MALGRE SA FORTUNE – DISCRETE – CARACTERIELLE – FRANCHE – RALEUSE A L’OCCASION – A L’ECOUTE – BONNE CONSEILLERE – EMPATHIQUE – ASSERTIVE – LOYALE – RAFFINEE – ENIGMATIQUE – AVEC UNE POINTE DE FOLIE – ATHEE.
✈ Wilhelmina a toujours une photographie de son défunt mari, Steven sur elle.
✈ Elle considère la fille de Steven comme la sienne et n’a pas hésité une seule seconde quand il a été question qu’elle vive avec elle. Elle ressemble tellement à Steven au niveau du tempérament qu’elle n’a pu que l’aimer.
✈ Quand elle est stressée, elle a tendance à taper ses ongles sur la table ou alors elle a besoin de boire un Belini. Je dis bien un car alcoolique, ce n’est certainement pas elle.
✈ En plus de ses capacités en droit, elle très douée pour le design ainsi que le patin à glaces. En effet, quand elle n’était qu’une enfant, elle a gagné plusieurs concours. Elle partage d’ailleurs cette passion avec « sa » fille.
✈ Cette croisière est l’occasion parfaite pour qu’elle se change les idées. Cela fait déjà un an qu’elle a perdu Steven et elle ne cesse d’y penser. Elle avait vraiment besoin de changer d’air.

Spoiler:
 


Dernière édition par Willy D. Sedgwick-Martin le Sam 18 Fév - 10:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 9:28


© shouldbeblades TUMBLR.
Gosse de riche, Salope, Fille Facile, Toxico, Traînée et tant d’autres… Voici la liste des mots que les individus de mon âge utilisait pour me désigner. En effet, ayant eu la chance d’avoir un père sénateur, on peut dire que je suis née avec une cuillère en argent dans la bouche. De ce fait, dès l’âge de seize ans, j’ai commencé à enchaîner les frasques. Fin de soirée avec un garçon dont je ne me souvenais plus à mon réveil ou alors ivre morte : c’était souvent comme cela que ça se finissait. Plutôt attirante et bien proportionnée, je n’avais aucun mal à attirer l’attention des garçons et pourtant, je m’imaginais que jouer les filles faciles me permettraient d’avoir plus de mecs. C’est ainsi que se justifie mon manque d’amies. Plus souvent entourée de garçons que de filles car ces dernières me détestaient. Il faut dire que je prenais un malin plaisir à briser les couples, draguer certains professeurs pour avoir de mauvaises notes, organiser des soirées en même temps que d’autres filles riches pour être certaine que personne n’irait à la sienne au profit de la mienne… Avec du recul, je regrette de m’être comportée ainsi pendant si longtemps. La drogue a aussi été un gros problème dans ma vie. Avec le soutien de mon père – ma mère étant décédée quand je n’avais que douze ans - , je suis parvenue à m’en sortir même si ça n’a pas été simple du tout. C’est à partir de l’université que j’ai changé. Mon comportement aurait pu m’empêcher de poursuivre des études et j’ai donc décidé de me reprendre. A la fin de l’année de terminale, j’ai du refaire tous les devoirs que je n’avais pas rendu en temps et en heures pour avoir la possibilité d’atteindre une des grandes universités et, enfin, faire honneur à mon père. Malgré les embuches et l’épuisement, j’ai pu accéder à une place à Yale dans le pôle Droit. Six années d’études et je suis finalement sortie avec un diplôme universitaire. Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’aujourd’hui, je suis décoratrice d’intérieur… Mes diplômes de Droit ont beau rehaussé le niveau dans mon curriculum vitae, ils me sont surtout inutiles dans la vie de tous les jours. Ah si, ils m’ont permis de ne pas me faire avoir lors de l’achat de ma maison.



© loveholic198 TUMBLR.
Après l’université, j’ai choisi de déménager à Rio de Janeiro. Pour quelle(s) raison(s) ? Je ne sais pas vraiment. Le fait est que j’avais besoin de changer d’air et je crois même qu’un peu d’exotisme ne pouvait me faire que du bien. Même on connaît surtout les favelas, le Brésil est aussi composé de milieux aisés. Grâce à une aide financière de mon père, j’ai pu ouvrir un cabinet de décoration avec une secrétaire. Il m’a fallu pas mal de temps pour me constituer un carnet de professionnels avec lesquels travailler. En effet, nous avons pu créer des partenariats. Ainsi, lorsque je travaillais sur un « chantier », je m’engageais à recourir à eux au moins une fois par an. Au départ, ce fut quelque peu difficile mais ça a fini par devenir la folie. Au point que je dus refuser d’effectuer certaines demandes par manque de temps et d’argent. Arpentant les favelas de Rio de Janeiro, je m’efforçais d’être vigilante. Soudain, je fus tirée par le bras dans un coin de rue. Une main se posa sur ma bouche pour masquer mon cri de peur. « Chut ! Ne vous en faites pas, je ne vous ferai pas de mal. Je m’efforce de vous protéger. Je vais enlever ma main mais, s’il vous plaît,ne criez pas. » La voix était masculine, cela ne faisait aucun doute. Elle paraissait plutôt douce et mélodieuse. Je hochai la tête en guise d’acquiescement. Il ôta alors sa main et je me tournai donc vers lui. « Puis-je vous demander qui vous êtes ? » « Pardonnez-moi, j’en ai oublié mes bonnes manières. Je suis le docteur Sedgwick. » « Et bien, enchantée, docteur. Je m’appelle Willy. » Nos mains se serrèrent. Je n’avais eu aucun mal à décrypter qu’il s’agissait là d’un américain, tout comme moi. « Que l prénom étrange pour une si jolie femme ! » Je ne pus retenir un léger rire. « En fait, c’est Wilhelmina mais Willy, c’est plus simple. Tout le monde m’appelle comme cela. Pourquoi m’avez-vous retenue ainsi ? » « D’accord, je comprends mieux. Un meurtre a été commis dans les favelas aujourd’hui. J’essaye simplement de vous protéger. Le meurtrier court toujours alors mieux vaut être prudent. Une femme comme vous ne devrait pas se promener seule dans ce genre d’endroit. » Je toussotai légèrement. « je peux très bien m’en sortir toute seule. Je n’ai pas besoin d’un énième macho. Cette communauté en semble cribler. Poussez-vous de mon chemin et laissez-moi partir. » « Ecoutez-, je cherchais simplement à bien faire et pas à vous blesser. Je me propose de vous raccompagner jusqu’à chez vous. C’est uniquement par précaution. » « Précaution ? Et si c’était vous le tueur, hein ? Je n’a aucune preuve de votre innocence. Puis, une fois que vous saurez où j’habite, je n’ai pas envie d’être harcelée. NON MERCI ! » « Vous me paraissez bien prétentieuse ! » « Je n’ai pas besoin de recevoir de leçons de votre part. » Je m’empressai de le pousser contre le mur où il s’égratigna légèrement.

Le soir même, je fus admise à l’hôpital. En effet, je m’étais faite attaquer. Résultat : un coup de poignard au niveau des côtes et plusieurs plaies au visage. Je fus admise en urgence mais, par chance, le foie n’avait pas été touché. Le lendemain matin, lorsque je me réveillai dans ma chambre d’hôpital, je ne me souvenais pas de mon agression. Lorsque mes yeux s’ouvrirent, j’aperçus un médecin qui quittait ma chambre. « Docteur Sedgwick ? » Il se rattrapa à l’encadrement de la porte et rebroussa chemin. « Je ne suis pas le docteur Sedgwick mais il travaille ici. Je peux demander à une infirmière d’aller le chercher si vous le souhaitez. » Malgré son accent latino, sa proposition semblait sincère. J’acquiesçai d’un hochement de tête. Le médecin ne tarda pas à arriver. « Ma chère Willy… » Il s’interrompit lorsque je me retournai vers lui. Je ne manquai pas de grimacer à cause de mes blessures. « J’aurais du vous écouter plutôt que de faire la fière. » Il s’asseya sur le rebord du lit et me prit la main qu’il caressait délicatement. « C’est de ma faute, j’aurais du tout faire pour vous retenir. » « Vous savez, je suis tellement bornée qu’il est difficile de me faire entendre raison. » Il rigola légèrement. Il avait du le comprendre vu comment j’avais réagi quelques heures plus tôt. Pendant ma convalescence, il vint me rendre visite tous les jours. Nous avons appris à nous connaître, parlant de ce que nous aimions faire et de nos familles respectives. J’aurais pu prendre mes jambes à mon cou lorsqu’il m’avoua avoir une fille mais je n’en fis rien. Après un an de relation idyllique, nous avons finalement choisi de nous marier et je suis allée vivre avec lui et Siobhan, sa fille.



© devotedtoringer TUMBLR.
Siobhan, Steven et moi avons passé cinq années merveilleuses à vivre comme une vraie famille. Nis, soudés, présents l’un pour l’autre même si tout n’a pas été simple dès le départ. Siobhan a plutôt été hostile à mon arrivée dans sa vie mais je ne pouvais pas lui en vouloir après tout. Son père allait s’occuper un peu moins d’elle car il s’occuperait de moi aussi. Cependant, je ne comptais pas mettre en péril cette relation de confiance qu’il avait su instaurer au cours de ces années. Siobhan et moi nous sommes rapprochées à la mort de Steven. En effet, un soir, alors qu’il avait été appelé pour soigner une victime d’un coup de feu dans les favelas, il fut assassiné d’une balle dans la tête et d’une dans le cœur pour vérifier qu’il était bien achevé, d’après ce que l’on a pu me raconter. Apparemment, son patient était membre d’un gang et ses blessures étaient dues à un affrontement entre deux gangs ennemis. Ils ne voulaient pas qu’il soit soigné et, d’une certaine manière, Steven allait à l’encontre de leurs règles en cherchant à lui venir en aide. Comment aurait-il pu savoir ? Je me souviens que Siobhan avait dix-huit ans quand j’ai du lui annoncer la mort de son père. L’une comme l’autre avons su s’écouter, s’épauler même si notre douleur personnelle était immense. Nous avons cherché à profiter un maximum des instants que nous pouvions passer ensemble car nous avions bien trop peur que l’autre nous soit retirée à son tour.

Aujourd’hui, un peu plus d’un an après la mort de Steven, notre peine s’est atténuée ou plutôt, nous avons su la rendre plus discrète. Cette peine sera toujours en nous, quoi que l’on puisse dire ou faire. De plus, j’ai une peine supplémentaire mais Siobhan n’est pas au courant : quand Steven est mort, je venais de tomber enceinte. Le choc de la situation m’a fait faire une fausse couche. Siobhan est donc tout ce qu’il me reste de lui et je l’aime comme ma propre fille. Pour nous changer les idées, j’ai décidé de partir en croisière avec Siobhan. L’université de Yale a accepté de la prendre en début d’année prochaine au lieu de cette année quand je leur ai expliqué qu’elle avait besoin de se changer les idées. Nous voilà à la découverte de contrées, en famille, entre femmes.


Dernière édition par Willy D. Sedgwick-Martin le Dim 19 Fév - 12:02, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMINISTRATRICE
EVERY TEARDROP IS A WATERFALL.

› messages : 194
› pseudo : freaky soul.
› avatar : nina dobrev.
› crédits : marley smith.


❝ MORE ABOUT ME. ❞
› âge: soon.
› notebook:

MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 9:29

bienvenue sur le forum ! I love you
tu as besoin d'aide pour ton avatar ?

_________________

when she was just a girl, she expected the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acrossworld.frbb.net

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 9:32

Merci, très bon choix avec DOBREV I love you
J'ai choisi SMG après mûre réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMINISTRATRICE
EVERY TEARDROP IS A WATERFALL.

› messages : 194
› pseudo : freaky soul.
› avatar : nina dobrev.
› crédits : marley smith.


❝ MORE ABOUT ME. ❞
› âge: soon.
› notebook:

MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 9:37

c'est un très bon choix, SMG est tellement rare, mais tellement jolie !
je te la réserve pour sept jours ! (:

_________________

when she was just a girl, she expected the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acrossworld.frbb.net

avatar


› messages : 39
› pseudo : nevada_stick
› avatar : MGG
› crédits : RUTLEDGE ASYLUM.


❝ MORE ABOUT ME. ❞
› âge: vingt-cinq ans
› notebook:

MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 11:02

SMG
bienvenue parmi nous

_________________
❝ Il est temps de s'étreindre, il est temps de s'éteindre une dernière cigarette. Et puis quitter ce monde sans pudeur ni moral. J'veux qu'on baise sur ma tombe. L'éphémère devienne, éternité. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglants et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi, tu vois je n'y peux rien. Ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien. Au revoir mes amis, au revoir mes frères, au revoir mon pays, à nous deux la lumière. Au revoir les printemps, au revoir pauvre monde, à nous deux Satan. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 32
› pseudo : burnt out.
› avatar : pixie lott.
› crédits : avatar @sail away - citation de @musso.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 12:28

SMG, c'est tellement rare de la voir. Bienvenue.

_________________
Jamais il n'avait eu le courage de lui avouer son amour. Certains jours, il pensait qu'elle était amoureuse de lui, mais comment en être certain ? Surtout, il ne se sentait pas de taille à supporter un refus. Il l'aimait trop pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 18
› pseudo : lollipop.
› avatar : phoebe goddess tonkin.
› crédits : foolish pleasure.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 15:35

J'adore le titre
bienvenue I love you

_________________
hazel ignatia ward. ⊿ what would you think if i sang out of tune, would you stand up and walk out on me ? lend me your ears and i'll sing you a song, and i'll try not to sing out of key. what do I do when my love is away, does it worry you to be alone ? how do I feel by the end of the day, are you sad because you're on your own ? no, i get by with a little help from my friends. i get high with a little help from my friends. i'm gonna try with a little help from my friends. ► the beatles.
hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 19:39

MERCI POUR CET ACCUEIL I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 11
› pseudo : Lovee
› avatar : Chyler Leigh
› crédits : Soon


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 19:59

Je devais te souhaiter la bienvenue même si tu étais là avant moi parce que ton choix est tout simplement fabuleux

_________________
► On a pas besoin d’un conte de fée, on a juste besoin de quelqu’un avec qui on est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 20:00

Je te retourne le compliment car Chyler est PARFAITE I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 11
› pseudo : Lovee
› avatar : Chyler Leigh
› crédits : Soon


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 20:05

Je n'hésiterais pas à te demander un lien dans ce cas

_________________
► On a pas besoin d’un conte de fée, on a juste besoin de quelqu’un avec qui on est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 20:25

Aucun problème, j'en serais flattée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 10
› pseudo : Rubie
› avatar : Emma WATSON
› crédits : CYCY-CYCY


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Sam 18 Fév - 20:58

En tant que grande fanatique de Ringer, je dois te dire : excellent choix
bienvenue ici :-)

_________________

    » Oh I am growing tired of allowing you to steal everything I have. You're making me feel like I was born to service you but I am growing by the hour. You left us far behind, so we all discard our souls and blaze through your skies, so unafraid to die. 'Cause I was born to destroy you. And I am growing by the hour and I'm getting strong in every way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


› messages : 9
› pseudo : s.mercer
› avatar : sarah michelle gellar-prinze.
› crédits : jimmy.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Dim 19 Fév - 12:08

Moi aussi, je suis accro à RINGER. Puis, SMG me manquait tellement I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMINISTRATRICE
T.Mills, T.Milly, T.Million ♥

› messages : 287
› pseudo : Nowadays.
› avatar : Rachel Bilson.
› crédits : Pancakes.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Lun 20 Fév - 14:10

bienvenue parmi nous, superbe choix d'avatar

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMINISTRATRICE
T.Mills, T.Milly, T.Million ♥

› messages : 287
› pseudo : Nowadays.
› avatar : Rachel Bilson.
› crédits : Pancakes.


MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   Mar 21 Fév - 16:57

désolée pour le temps d'attente.
Ta fiche est parfaite tu es validée avec plaisirs

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.   

Revenir en haut Aller en bas
 

WILLY ♦ non, je ne suis ni un homme, ni un orque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis la fille de l'homme invisible
» Droit de l'homme et démocratie
» WILLY JENDROWIAK
» L'eau potable art31 déclaration univers droits l'homme
» les objets nécessaires à l'homme....et dans la vraie vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACROSS THE WORLD :: Once upon a time. :: On my way. :: fiches validées-